Valeurs

Adieu l'allaitement


L'abandon définitif de l'allaitement est une question de grand poids émotionnel pour la mère et le bébé. Je ne sais pas pour vous, mais j'ai toujours été très attristé de perdre définitivement le lien étroit que nous établissons avec notre petite suceuse, non pas parce que je pense que je vais le priver de quelque chose d'important pour lui, mais parce que d'un sentiment de perte de sentiment d'intimité et d'amour qui s'installe entre nous pendant la lactation.

Mais, ce n'est pas vraiment une perte, c'est un changement (un plus parmi tant d'autres dans le développement de l'enfant de notre maternité) et nous devons être satisfaits de ce que nous avons vécu jusqu'à présent.

Quel que soit le moment, le sevrage définitif doit être un choix personnel, bien qu'il y ait certains aspects qui nous poussent à le faire, il n'y a pas de date limite scientifiquement définie pour mettre fin à l'allaitement. Idéalement, le sevrage est une initiative de la mère ou du bébé, consciente des bienfaits apportés au bébé et de la jouissance de l'expérience enrichissante de l'allaitement.

Unir les volontés ou céder aux souhaits de l'un des deux membres est ce que l'on appelle le sevrage volontaire. Habituellement, le moment du sevrage vient à l'initiative de la mère qui devra progressivement mettre en place une nouvelle façon de nourrir son enfant, et d'autres sont imposés ou forcés par l'enfant qui perd tout intérêt et veut mettre fin à l'allaitement, même si elle la mère ne serait pas dérangée de continuer.

La mère peut avoir différentes raisons de vouloir un sevrage définitif: pressions émotionnelles, familiales, sociales ou médicales, mais dans tous les cas un sevrage progressif est toujours préférable à un sevrage forcé ou brutal. Lorsque le sevrage est imposé par force majeure, avant que la mère et l'enfant ne soient préparés au changement, nous devons nous informer et prendre les mesures appropriées afin que les effets indésirables sur les seins (seins durs et douloureux) ou même la mammite provoqués par l'inflammation et l'infection ultérieure due au manque de drainage des canaux mammaires.

Ces troubles physiques ne surviennent pas lorsque nous donnons à nos seins le temps de diminuer progressivement la succion de notre bébé et du point de vue émotionnel c'est aussi beaucoup plus facile pour l'enfant et la mère.

Patro Gabaldon. Editeur de notre site

Vous pouvez lire plus d'articles similaires à Adieu l'allaitement, dans la catégorie Allaitement maternel sur place.


Vidéo: Lallaitement.. exprimer son lait, comment faire? (Mai 2021).