Limites - Discipline

6 bons conseils pour ne pas tomber et trop gâter les enfants


De nombreux parents tombent dans le piège de gâter trop les enfants et donnez-leur tout ce qu'ils demandent pour qu'ils soient heureux. Certains pensent que, sinon, les plus petits pourraient avoir une sorte de traumatisme à l'avenir qui déclenche du ressentiment envers les parents pour ne pas leur donner «assez d'affection». Mais est-ce vraiment aimer les enfants? Cette prémisse peut facilement être mal interprétée dans un changement de discours sur la façon de montrer l'amour, de sorte que «si vous ne me donnez pas ce que je veux, vous ne me voulez pas».

Le comportement capricieux des enfants est normal à certains âges selon la théorie freudienne du développement psychosexuel. Il faut garder à l'esprit que pendant les premières années, les petits sont guidés par leur instinct de conservation, recherche de sécurité et de confianceCela inclut les objets qui attirent leur attention et qu'ils veulent toujours avoir avec eux, qu'ils appartiennent à d'autres ou s'ils ne peuvent pas leur donner. Parce que pour eux, leur sentiment est la seule chose qui compte.

Ce comportement diminue une fois que les enfants surmontent le `` complexe d'Œdipe '' et que les parents commencent à enseigner des valeurs et des règles morales qui aide à moduler le comportement égoïste, en plus d'apprendre l'empathie et la responsabilité. Cela se traduit par la reconnaissance des besoins et des désirs, mais surtout sur la manière de les différencier, puisqu'ils ne le peuvent pas avant.

Même aujourd'hui, de nombreux parents continuent de croire que la meilleure façon de calmer les crises de colère ou les crises de colère d'un enfant est de lui donner quelque chose. Cependant, ce comportement fait seulement apprendre à l'enfant qu'à chaque fois qu'il aura un mauvais comportement, il sera récompensé par ses parents. C'est donc ainsi que vous devez agir pour obtenir ce que vous voulez ou, à défaut, quelque chose qui vous plaît.

Quels sont les dangers de donner aux enfants tout ce qu'ils demandent et, de cette manière, de les satisfaire? Nous voyons certaines des conséquences.

- Vouloir de plus en plus
Eh bien, il ne s'agit pas seulement de lui donner quelque chose pour réduire son anxiété ou son inconfort, mais l'enfant en demandera de plus en plus, jusqu'à créer un cercle vicieux difficile à briser qui le restera jusqu'à ce qu'il grandisse et puisse l'utiliser à son avantage pour continuer à satisfaire leurs caprices. Soit dans leurs relations interpersonnelles, leurs performances académiques, leurs indiscrétions morales ou leurs transgressions envers les autres.

- Besoin vs désirs
Un autre facteur qui affecte est le manque de reconnaissance et la discrimination entre les besoins et les désirs. En l'absence d'enseignement préalable sur la façon d'avoir un écart entre les deux, pour les enfants ce sera exactement la même chose et ils n'accepteront pas de réponse s'ils veulent avoir quelque chose, peu importe qu'il soit impossible pour les parents de l'obtenir ou que cela affecte un tiers.

- Peu d'appréciation et d'empathie
Comme les enfants n'apprennent pas à reconnaître ce qu'ils veulent et ce dont ils ont besoin, ils cessent de valoriser ce qu'ils ont et cessent même d'apprécier ce que les autres leur donnent, même s'ils le font avec la meilleure intention. Ils n'apprécient plus les choses simples ou d'autres scénarios, ayant en tête une idée fixe de ce que devrait être leur vie et de ce qui devrait y être.

- Dépendance et codépendance
Le fait de ne pas moduler ce comportement capricieux peut conduire à deux aspects tout aussi inquiétants dans leur avenir: La dépendance à des personnes qu'ils connaissent peut satisfaire leurs caprices, c'est-à-dire entretenir des relations uniquement par intérêt. Ou une extrême manipulation envers les gens autour de lui pour continuer à lui plaire en utilisant des jeux émotionnels.

Alors, que devons-nous prendre en compte pour ne pas abuser des enfants et les empêcher de devenir capricieux? Voyons quelques clés.

1. Planification des objectifs
Du respect de la routine quotidienne à la maison, aux devoirs ... Il est très important que les enfants aient une organisation pour leur quotidien, car cela leur donne un guide d'action et les aide à réguler leur disposition du le temps de pouvoir faire les activités qu'ils veulent faire pendant ce temps.

2. Utilisation des conséquences éducatives
Les conséquences éducatives sont une alternative aux punitions traditionnelles qui proposent une manière plus positive pour les enfants d'apprendre les conséquences de ce qu'ils ont mal fait. Il s'agit pour les plus petits de pouvoir réparer les dommages qu'ils ont causés par leur comportement.

3. Gestion de la frustration
Les enfants succombent très vite à ce qu'ils ne peuvent pas faire, deviennent des gens anxieux et irritables et c'est précisément dans ces moments où les parents choisissent de leur donner un caprice pour les calmer. Au lieu de cela, vous pouvez donner à votre enfant quelque chose qui peut le détendre (comme un jouet anti-stress pour les enfants), jouer avec lui, lui expliquer qu'il est normal de faire des erreurs, comment il peut apprendre d'elles et le guider pour qu'il puisse résoudre son problème.

4. Expliquez les différences entre le besoin et le désir
Bien que les enfants n'aient pas encore la capacité mentale nécessaire pour comprendre des concepts complexes, vous pouvez leur expliquer à travers des dessins, des histoires ou des exemples simples pour eux la différence entre vouloir quelque chose parce que cela a attiré leur attention et quelque chose dont ils ont besoin pour leur développement. Il est très important de garder cela à l'esprit, car les enfants demandent toujours des explications et lorsqu'ils n'obtiennent pas de réponses, ils supposent qu'il n'y a aucune raison pour qu'ils ne continuent pas à demander des choses.

5. Demandez-leur pourquoi ils le veulent
Connaître les raisons pour lesquelles les enfants veulent quelque chose est essentiel pour déterminer si c'est un caprice ou s'ils ont des raisons valables de le vouloir. Mais gardez à l'esprit de tout mettre en perspective. "Pouvez-vous l'avoir plus tard", "Et si vous ne l'avez pas?", "Y a-t-il autre chose pour le remplacer?"

6. Apprenez-leur à valoriser ce qu'ils ont
La meilleure façon de diminuer l'égoïsme naturel des enfants est de commencer à apprécier ce qu'ils ont. Pour ce faire, encouragez-les à utiliser davantage leurs affaires et apprenez-leur l'importance de donner les jouets qu'ils n'utilisent plus à d'autres enfants qui aimeraient probablement en avoir. Emmenez-les faire du bénévolat ou participer à des échanges de jouets.

Comme toujours, il ne s'agit pas de retirer ou d'arrêter de donner des cadeaux aux plus petits, mais de leur apprendre qu'ils doivent le gagner avec leurs actions et assumer la responsabilité de leurs actions.

Vous pouvez lire plus d'articles similaires à 6 bons conseils pour ne pas tomber et trop gâter les enfants, dans la catégorie Limites - Discipline sur place.


Vidéo: 7 Astuces de Parents Expérimentés Pour Gérer un Enfant Vilain (Juin 2021).